Une jeune décoratrice qui promet à Rouillac

24/05/2011

Une jeune décoratrice qui promet à Rouillac

Tout est originalité dans sa boutique. Du sol au plafond, en passant par le seuil blanc immaculé ou la déco, chez Virginie Cobérac, on fait dans la surprise. Jeune femme de 32 ans installée sur la place Gambetta, elle a ouvert son atelier le 4 avril, la veille de l'inauguration de la place.

Remarquée au dernier festival des Sarabandes à Rouillac pour la session d'octobre dernier, celle que l'on peut élever au rang d'artiste apporte une note de gaieté par la fraîcheur de ses réalisations, l'audace de ses restaurations de fauteuils, chaises et autres sièges fantaisie.

 

Lorsque Virginie Cobérac parle de son apprentissage, elle fait référence à ses employeurs, Freddy Barbier à Niort et Francine Tardieu à La Rochefoucauld, «où ces années de découverte ont été un pur bonheur» estime-t-elle.

À l'aise dans son atelier qu'elle a monté, aidée par sa famille, la jeune femme relie son travail avec son passé. «Enfant, j'adorais aller dans l'atelier de mon père. J'ai sans doute puisé mon avenir dans l'odeur de la sciure et des copeaux.» Car avant de restaurer les fauteuils, il faut souvent refaire un pied ou deux, «et là c'est mon père qui m'aide».

Les Sarabandes en vue

L'opportunité d'ouvrir «Caréboc», anagramme clin d'œil à son nom de famille, sur la place Gambetta, renforce son envie de montrer son savoir-faire. Le carnet de commandes déjà bien rempli lui donne du baume au coeur, car «s'installer relève quand même du parcours du combattant» révèle la décoratrice.

Avec son expérience d'architecte d'intérieur, elle a su gérer la déco, aussi bien dans le showroom où il fait bon se lover au creux d'un fauteuil restauré, que dans son atelier, pièce où le client peut assister à une restauration.

Virginie Cobérac peint aussi à ses heures de détente. Elle compte bien inviter des artistes pour animer une galerie où chaque mois, il sera possible de découvrir de nouveaux talents. Lancée au festival des Sarabandes, elle participera dans son atelier aux Sarabandes 2011. «J'aime le contact avec les gens, pour cela Les Sarabandes me comblent» assure-t-elle en les imaginant déjà.

Voir l'article

Top
Réglage des paramètres de cookies

Chers utilisateurs, ce site stocke les cookies sur votre ordinateur. Ils ont pour but d'améliorer l’expérience de votre site Web, tout en vous fournissant des services plus personnalisés.

Si vous souhaitez plus d’informations sur les cookies que nous utilisons, veuillez consulter notre Politique de confidentialité. En acceptant les cookies, vous consentez à leur utilisation. Vous pouvez également paramétrer ces derniers.

Si vous refusez, vos informations ne seront pas suivies, au moment de visiter ce site. Un seul cookie sera utilisé dans votre navigateur pour mémoriser votre préférence de ne pas être suivi.

  • Régler les paramètres
  • Accepter tous les cookies et continuer vers le site